La bédé est-elle un art ?

Le jeu vidéo est-il un art ?

Le jeu de rôle est-il un art ?

Pour y répondre, voici une classification des arts libéraux (VIe siècle : Cassiodore et Boèce) :

  • La grammaire
  • La rhétorique
  • La dialectique
  • L’arithmétique
  • La géométrie
  • L’astronomie
  • La musique

Une nouvelle classification, celle des muses de l’antiquité :

  • Calliope : La poésie épique
  • Clio : L’histoire
  • Érato : La poésie lyrique
  • Euterpe : La musique
  • Melpomène : La tragédie
  • Polymnie : L’art d’écrire et la pantomime
  • Terpsichore : La danse
  • Thalie : La comédie
  • Uranie : L’astronomie

Hegel, dans son Esthétique, classe les arts selon une double échelle de matérialité décroissante et d’expressivité croissante. Il distingue ainsi six arts, dans cet ordre :

  1. architecture
  2. sculpture
  3. peinture
  4. musique
  5. danse
  6. poésie

Le septième art est une expression proposée en 1919 par Ricciotto Canudo pour désigner l’art cinématographique.

Et là, je vous demande : loin de vouloir critiquer Hegel, la danse est-elle vraiment plus expressive et moins matérielle que la musique ?

De plus, appeler la BD « le 9e art », parce qu’elle est apparue après un obscur huitième art (pour certains, la radio ou la télévision… laissez-moi rire !) ne rompt-il pas la logique de Hegel ?

Du coup, on passe d’un modèle qui se focalise sur la matérialité et l’expressivité des  « arts » du premier au sixième, à un modèle chronologique, à partir du 7e art…

C’est d’une logique !

Pas grand chose à ajouter, si ce n’est que par pitié, arrêtez d’associer « art » à une valeur qualitative. « Le mauvais art est de l’art quand même » disait un célèbre joueur d’échecs, féru de plomberie, de bicyclettes et de jeux de mots…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *